Menu

Connexion

Une sélection des livres de la bibliothèque...

 

mainslibres 16 04aLa « dysfonction ostéopathique », un pur concept a priori

Yves Lepers1, Walid Salem1,2
Mains Libres, 4-2016; 43-47 - www.mainslibres.ch
 
1. Unité de recherche en ostéopathie, Faculté des Sciences de la Motricité, Université libre de Bruxelles, Belgique.
2. Haute école Bruxelles-Brabant (ISEK), Bruxelles, Belgique
Le Site de l'Ostéopathie remercie la revue Mains Libres et les auteurs de l'article de l'avoir autorisé à publier cet éditorial
Résumé
L’ostéopathie naît au XIXe siècle, de la pensée d’Andrew Taylor Still. Il est médecin et pour lui, l’homme fait à l’image de Dieu ne peut être que parfait. S’il tombe malade c’est uniquement en raison de forces extérieures à lui-même. Ces contraintes peuvent entraîner une ou plusieurs « lésions ostéopathiques ». La lésion ostéopathique est une modification des rapports entre certaines structures  anatomiques. L’avènement de l’imagerie médicale n’ayant pas validé l’existence de ce concept, les successeurs de Still créent la dysfonction ostéopathique afin de conserver leur identité. Cet argument ad hoc ne sera jamais, à son tour, validé par les sciences expérimentales. L’abandon des principes métaphysiques fondateurs au profit de modèles issus des sciences expérimentales et cliniques est la seule voie à suivre pour l’intégration d’une ostéopathie progressiste au sein de la médecine moderne.
Mots clés : Lésion ostéopathique, dysfonction ostéopathique, science, métaphysique, diagnostic

Calendrier Formation

Novembre 2018
L Ma Me J V S D
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30

Nous avons 1175 invités et aucun membre en ligne

Les Revues

Congrès & conférences

Recevez notre newsletter

Aller au haut