Menu

Connexion

Une sélection des livres de la bibliothèque...

La lésion ostéopathique

La lésion ostéopathique : Nous avons regroupé ici l'ensemble des articles qui parlent de la lésion ou de la dysfonction ostéopathiques
L'ensemble de cette rubrique est en accès libre !

 

stillThéorie de la lésion ostéopathique d’A.T. Still et modèles de médecine fondée sur les faits supportant le concept émergeant de dysfonction somatique

Torsten Liem, Msc Ost, Msc Paed Ost

The Journal of the American Osteopathic Association, October 2016, Vol. 116, 654-661. doi:10.7556/jaoa.2016.129
Traduit de l’américain par Pierre Tricot, DO, décembre 2017.
http://jaoa.org/article.aspx?articleid=2557374
Titre original : A.T. Still’s Osteopathic Lesion Theory and Evidence-Based Models Supporting the Emerged Concept of Somatic Dysfunction
Reprint from The Journal of the American Osteopathic Association. © American Osteopathic Association. Reprinted with the consent of the American Osteopathic Association.

 

Pontrandolfi 

Porzia Pontrandolfi - Corps, mémoire et ostéopathie : Peut-on considérer la lésion ostéopathique comme une forme de mémoire du corps ?

Mémoire en vue de l’obtention du Diplôme d'Ostéopathie soutenu publiquement devant un jury national - Lognes, le 30 juin 2000 - Directeur de Mémoire : Francis PEYRALADE

 

veto lyon

Élise DAGAIN - La lésion ostéopathique - Extrait de la thèse vétérinaire : Lyon novembre 2006

Approche de l’ostéopathie en médecine vétérinaire équine - Thèse présentée à l’Université Claude Bernard - Lyon (Médecine - Pharmacie) et soutenue publiquement le 3 novembre 2006 pour obtenir le grade de Docteur Vétérinaire - École nationale vétérinaire de Lyon - Année 2006 - Thèse n° 95.
L'ensemble de la thèse du Dr Élise DAGAIN peut être consulté sur le site : Approche de l’ostéopathie en médecine vétérinaire équine

 

Renaudeau1Pierre Renaudeau, Ostéopathe  - La lésion ostéopathique

Essai de définition médicale et scientifique et de ses cousines : la lésion tissulaire réversible (étiopathie), le dérangement intervertébral mineur (médecine) ou la subluxation (chiropratique), ainsi que l’enroulement spiralé (biokinergie).
Titre général

Pierre Renaudeau, Ostéopathe DO, La lésion ostéopathique : Essai de définition médicale et scientifique et de ses cousines : la lésion tissulaire réversible (étiopathie), le dérangement intervertébral mineur (médecine) ou la subluxation (chiropratique), ainsi que l’enroulement spiralé (biokinergie).

 

lesion schema 02aPierre Renaudeau, Ostéopathe  - La lésion ostéopathique : Essai de définition médicale et scientifique - I. Quelques définitions

I. Quelques définitions.

A. Le dictionnaire.

Une définition médicale tout d’abord (Dictionnaire médical Masson, 2009) :
Lésion : « Traumatisme, ou altération morbide, organique ou fonctionnelle, des tissus. »
Et encore : « Lésion fonctionnelle : Lésion se manifestant par des troubles des fonctions d’un organe sans altération visible de sa structure. »

 

lesion schema 03aPierre Renaudeau, Ostéopathe DO - La lésion ostéopathique : Essai de définition médicale et scientifique - I. - Quelques définitions (suite) : Définitions des cousines  

C. Définitions des cousines

1. - L’Étiopathie

La Lésion Tissulaire Réversible décrit, comme l’ostéopathie, une lésion atteignant les tissus - mais réversible - ce qui introduit la notion de possibilité thérapeutique dans l’intitulé lui-même. On peut faire à cette définition le reproche d’un terme large, un peu vague, ou en attente d’une définition plus précise.

 

lesion schema 04aPierre Renaudeau, Ostéopathe DO - La lésion ostéopathique : Essai de définition médicale et scientifique - II. Nouvelles découvertes sur le fascia

II. - Nouvelles découvertes sur le fascia

A. - « Plasticité fasciale - une nouvelle explication neurobiologique »

Dans un article très étoffé, le Biologiste Robert Schleip (22) nous apprend que le modèle classique de visco-élasticité et de déformation du fascia admis pour expliquer les réactions de celui-ci en thérapie manipulative ne résiste pas à l’étude des propriétés réelles du fascia en laboratoire. Les fourchettes de force nécessaires à sa déformation sont à la fois trop élevées par rapport à ce qui est pratiqué dans les gestes d’ostéopathie, surtout les plus légers, et les temps de réaction de cette étude ne cadrent pas avec les temps de corrections observés en pratique thérapeutique. Le phénomène (lésion ostéopathique et sa correction) n’est donc pas, à la lumière de ces découvertes, de nature mécanique. Par contre le fascia est largement implanté de mécanorécepteurs, mais également de cellules musculaires lisses sous contrôle sympathique. Cette nouveauté éclaire enfin de façon logique le comportement du fascia, capable de modifier son tonus, probablement localement, de répondre à des stimulis mécaniques, des traumatismes, des contraintes posturales et à la main qui soigne.

 

lesion schema 05aPierre Renaudeau, Ostéopathe DO - La lésion ostéopathique : Essai de définition médicale et scientifique - III. Le traitement de la lésion ostéopathique  

III. - Le traitement de la lésion ostéopathique

Partant de ce nouveau modèle, gouverné par le cerveau animal, il devient facile de comprendre comment les différents thérapeutes de médecine manuelle parviennent à corriger ces lésions, tout en leur donnant des noms différents.

La lésion ostéopathique est le trait d’union entre l’ostéopathie structurelle, l’ostéopathie fonctionnelle, la fasciathérapie, l’étiopathie, la chiropratique, la biokinergie, l’orthopraxie, la microkinésithérapie, la kinésiologie, la méthode Gesret, et même la psychothérapie, le lien étant le cerveau, maître d’œuvre des modifications corporelle fasciales.

 

lesion correction 02aLa lésion ostéopathique : Essai de définition médicale et scientifique - Conclusion - Bibliographie - Auteur : Pierre Renaudeau, Ostéopathe DO

Conclusion

Après vous avoir présenté ces découvertes récentes, cruciales et pourtant méconnues, et qui représentent une avancée considérable dans la compréhension de ces « blocages » qui intriguent tant le corps médical, et après avoir pris le risque de bousculer quelques idées reçues, je laisserai simplement place à la parole de A.T STILL (Still, 2001) qui avait déjà compris que lorsque, non pas nous traitons les fascias, mais « que nous prenons en charge les fascias », nous traitons « avec les succursales du cerveau ». Il avait intuitivement compris que le comportement du fascia est piloté par le cerveau, sans moyen de le prouver à son époque, et que la correction de la lésion n’est pas une épreuve de force mais un dialogue entre deux systèmes nerveux, celui du patient et celui du praticien.

 

lesionPierre Renaudeau - La lésion ostéopathique

La lésion ostéopathique ou dysfonction somatique est une modification locale et événementielle de la fonctionnalité d’une interface articulaire ou d’un ensemble conjonctif (un muscle par exemple), engendrée par le cerveau, enregistrée dans le tissu conjonctif, gardien silencieux de cette modification.

- La fonctionnalité d’une interface articulaire consiste en ses différents paramètres de mouvements. Un ensemble de trois gonds fixant une porte a une fonctionnalité de flexion extension de la porte sur son chambranle sur un axe vertical. Il s’agit d’un seul paramètre de mouvement (système simple).

 

ZComeauxLa Dysfonction Somatique – Une réflexion sur le champ d’application de la pratique ostéopathique.

Auteur : Zachary COMEAUX (December 2005)
Traduction : Jean-Hervé Francès Ostéopathe (DO MROF) Le Bono le 30 Janvier 2006

Bulletin d'abonnement

abonnement dec17

Calendrier Formation

Mai 2018
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31

Les Revues

Congrès & conférences

Nous avons 1362 invités et aucun membre en ligne

Recevez notre newsletter

Aller au haut