Menu

Une sélection des livres de la bibliothèque...

 

chambre logoLe Conseil d’Administration vous informe officiellement que la Chambre Nationale des Ostéopathes a démissionné de l’Unité Pour l’Ostéopathie (U.P.O.).
Communication importante à diffuser à tous les Ostéopathes et aux étudiants en Ostéopathie

Le Président, Fernand-Paul BERTHENET  D.O., Officier de la Légion d’Honneur
Site : http://chambre-osteo.com

En effet, une majorité de membres de l’U.P.O., 3 sur 5, a voté le financement d’un audit préparé et finalisé par la société VERITAS afin d’accréditer, non seulement les écoles à temps complet (ostéopathie exclusive), mais aussi celles à temps partiel réservées aux professions de santé et, ceci, alors que ces structures pour deux d’entre elles ont un objet statutaire réservé à la défense de l’ostéopathie exclusive. Il s’agit du SFDO et du SNOS : leurs statuts sont visibles sur leurs sites internet et vous constaterez que leurs statuts n’ont pas été respectés. (voir N.B.).

Un autre membre de l’U.P.O. : la FNESO, Fédération d’écoles qui ne comporte, en son sein, que des responsables des écoles dites « d’Enseignement Supérieur » (selon Sigle FNESO) dont trois sur neuf d’entre elles sont ouvertes à l’enseignement de l’ostéopathie aux professions paramédicales et, donc, directement concernées par l’ouverture de cet audit (voir sur leur site).

Également, adhère à l’UPO la FéDEO, Fédération des étudiants, qui s’est, évidemment, abstenue.

Notre Syndicat Professionnel, la C.N.O., de par ses statuts n’ayant pour objet que la défense des praticiens exerçant exclusivement l’ostéopathie ne peut, en aucun cas, financer cette ouverture aux auxiliaires ou autres médicaux.

Nous sommes les garants de vos cotisations et ces dernières ne peuvent donc financer un travail qui, de surcroît, servira à fossoyer notre noble profession, puisqu’à terme nous courons le risque de voir les masseurs-kinésithérapeutes ostéopathes plus nombreux que les Ostéopathes exclusifs. Or, nous nous sommes battus, notamment lors des procédures pour exercice illégal de la médecine et aussi pour faire tomber l’assujettissement à la TVA, afin de créer une nouvelle profession OSTÉOPATHE et, en aucun cas, pour médicaliser ou para médicaliser la profession. C’est à moyen ou long terme le risque de voir notre jeune profession disparaître définitivement mais c’est aussi encourager un double exercice qui favorise une concurrence déloyale vis-à-vis des remboursements Sécurité Sociale pourtant interdits de l’ostéopathie, comme l’avait du reste relevé l’IGAS dans son rapport de 2010.

Cette position n’était donc pas tenable pour la CNO. C’est pourquoi nous sommes à nouveau devenus libres en quittant l’UPO afin de ne pas renier nos valeurs, vos intérêts et l’intérêt de la profession tout entière.

Nous allons continuer notre mission et notamment le travail à l’AFNOR au sujet de la mise en place d’un code de déontologie opposable.

Nous restons à vos côtés, fidèles à nos valeurs, fidèles à la volonté d’affirmer une profession OSTÉOPATHE de haut niveau et indépendante de tout statut médical et paramédical.

La Chambre Nationale des Ostéopathes est, actuellement, le seul Syndicat Professionnel représentant exclusivement les Ostéopathes Exclusifs en France.

Pour le Conseil d’Administration :
Le Président
Fernand-Paul BERTHENET D.O.
Officier de la Légion d’Honneur

Communiqué des la Chambre Nationale des Ostéopathes - Syndicat National des Ostéopathes
Reconnu représentatif par le ministère des Affaires sociales, Santé et Droit des femmes

N.B.

- SFDO : Art. 2.1 du titre 2 : Statuts du SFDO (p.5 du pdf)
- SNOS : Art. 5. : Statuts du SNOS (p. 2 du pdf)

APPEL DE LA CNO

En fonction de ces évènements, et en ayant la conviction que l'avenir de l'Ostéopathie et de la profession ostéopathe est clairement menacée, la CNO appelle tous les Ostéopathes, les étudiants en Ostéopathie, les associations professionnelles et syndicats qui se retrouvent dans une démarche de promotion et d'aboutissement vers une profession d'Ostéopathe exclusivement pratiquée par des Ostéopathes, dans un cadre professionnel de haut niveau de responsabilité et de compétence, à se regrouper afin de peser sur les interlocuteurs institutionnels et faire entendre que la voix et la volonté des ostéopathes, est, et reste majoritairement, la voie de l'exercice exclusif de la médecine ostéopathique, et non la dilution à minima d'une ostéopathie "en vrac et à la carte", sans statut clair et avec des compétences réduites entre le bien être et la confusion des genres :

La CNO se tient à la disposition de tous pour œuvrer avec les bonnes volontés à ce projet dès ce jour.

Nous avons 1232 invités et aucun membre en ligne

Les Revues

Congrès & conférences

Recevez notre newsletter

Aller au haut