Menu

Une sélection des livres de la bibliothèque...

 

nature sciences sante 13a

Nature Sciences Santé n°13  Septembre 2018

Édito - Sport sur ordonnance

Le sport, l’exercice physique… sont à la mode. Congrès, formations pour les professionnels, nouveaux compléments alimentaires, ouvertures de salles de sport et de fitness, propositions de diverses associations… tout est fait pour nous faire abandonner la sédentarité.
En France comme dans d’autres pays, les médecins traitants peuvent « prescrire une activité physique adaptée à la pathologie, aux capacités physiques et au risque médical du patient » atteint d’une affection de longue durée.
Il ne fait pas de doute, aujourd’hui, que la sédentarité est néfaste pour notre santé et notre bien-être et qu’une activité physique régulière est bénéfique.
Mais comme pour toute chose, la reprise d’une activité physique doit se faire dans de bonnes conditions et en tenant compte des spécificités de chacun. Toutes ne sont pas bénéfiques à tout le monde. Certaines peuvent améliorer un état de santé, mais d’autres, surtout si elles sont pratiquées dans de mauvaises conditions, peuvent au contraire avoir des effets néfastes.
Il en est de même de la supplémentation nutritionnelle qui peut accompagner, dans certains cas avec des bénéfices, la reprise d’une activité physique. Elle doit être spécifiquement adaptée aux besoins de l’individu en fonction de ses éventuelles carences ou insuffisances d’apports, des besoins accrus éventuellement provoqués par une maladie, une situation de stress, la prise de certains médicaments…

Brigitte Karleskind

Sommaire

Le ginseng - Panax ginseng - De l’usage traditionnel à la recherche scientifiqueginseng

Le ginseng est utilisé traditionnellement depuis des milliers d’années en Asie, et notamment, en Chine, en Corée et au Japon. On l’emploie non seulement comme agent nutritif, tonifiant et revitalisant, mais aussi pour traiter toute une série de maladies. La recherche scientifique a confirmé un certain nombre de ses effets et notamment son action sur le système immunitaire et sur les défenses antioxydantes de l’organisme. De nombreux travaux explorent encore son utilité potentielle dans le soulagement de la fatigue, des symptômes de la ménopause ou dans la prévention de maladies chroniques.

Dossier : Activité physique, micronutrition & santé

La pratique d’activités physiques, bénéfique à tout âge, est un moyen de rester en forme et en bonne santé. Chez les personnes âgées, elle permet notamment de préserver leur autonomie en renforçant la santé des muscles et des os. Chez tout un chacun, elle aide à retarder l’arrivée des maladies dégénératives qui accompagnent le vieillissement.
Mais encore faut-il, pour qu’elles soient bénéfiques, que ces activités soient pratiquées dans de bonnes conditions et soient adaptées aux spécificités et aux besoins de chacun.
Comme toujours, une alimentation diversifiée et équilibrée, riche en nutriments essentiels, et en antioxydants est un complément essentiel et indispensable à toute pratique d’une activité physique. Une supplémentation en certains nutriments, en extraits de plantes… pourra aussi, dans certains cas s’avérer nécessaire.
Et pour reprendre une activité physique réellement bénéfique après une longue sédentarité, mieux vaut prendre les conseils d’un spécialiste et faire un bilan biologique complet. Ceci permettra pour remédier aux carences et insuffisances nutritionnelles éventuelles, de choisir les supplémentations qui seront les mieux adaptées et donc les plus efficaces.

Activité physique, exercice physique et sport

L’activité physique est définie comme tout mouvement corporel produit par la contraction des muscles squelettiques entraînant une augmentation de la dépense énergétique au-dessus de la dépense au repos. On distingue l’activité physique professionnelle, domestique, de déplacement ou de loisir.

La sarcopénie

La sarcopénie est le résultat de la perte progressive de masse et de fonctionnalité musculaires qui se produit avec le passage des années. La définition européenne consensuelle de la sarcopénie parle de
« syndrome caractérisé par une perte progressive et généralisée de la masse, la force et la fonction musculaires squelettiques augmentant les risques de dépendance physique, d’altération de la qualité de vie et de mort ».

Vitamine D, exercice physique & santé musculaire

La vitamine D, on le sait depuis longtemps, est indispensable à la santé des os à tous les âges de la vie. Mais elle est aussi importante pour celle des muscles et intervient dans les performances physiques. La présence de la vitamine K2 est également essentielle car elles agissent toutes deux en synergie.

Antioxydants, stress oxydant & activité physique

Chez les personnes pratiquant une activité physique, les besoins en antioxydants vont varier en fonction de leur statut nutritionnel, de leur état de santé, des stress auxquels elles sont confrontées, du type d’exercices pratiqués… Chacune aura des besoins spécifiques.

L’ATP, la molécule de stockage de l’énergie

Lorsque nous consommons un aliment, son énergie est convertie et stockée à l’intérieur des liaisons phosphates de l’ATP ou adénosine 5’triphosphate. Lorsque les liaisons de cette molécule créée dans les mitochondries se brisent, l’énergie libérée alimente les processus biologiques. Les niveaux sanguins d’ATP semblent diminuer avec l’âge.

La CoQ10, indispensable à la production d’énergie

Naturellement synthétisée par l’organisme, la CoQ10, un puissant antioxydant, est impliquée dans la production d’énergie. Elle contribue au bon fonctionnement du cœur, du cerveau, des muscles, du système immunitaire… Il est donc important, lorsque l’on reprend une activité sportive, de s’assurer que ses niveaux sont suffisants.

La créatine

La créatine est très populaire chez les sportifs, professionnels ou amateurs. L’organisme en produit à partir de trois acides aminés, la glycine, l’arginine et la méthionine. Cette production chez une personne en bonne santé avec une alimentation équilibrée représente environ la moitié des besoins de l’organisme. Le reste doit être apporté par l’alimentation, essentiellement par la viande et certains poissons. En cas de déséquilibre alimentaire, de régime végétalien… la créatine provient uniquement de la synthèse endogène.

Les nitrates du jus de betterave

Les recherches sur les effets du jus de betterave chez les sportifs sont de plus en plus nombreuses. La supplémentation en nitrates alimentaires, généralement sous cette forme, serait un nouveau facteur ergogène et aurait un effet bénéfique sur les performances physiques et sportives.

Entretien avec Denis Riché : Reprendre une activité physique n’est pas un acte anodin et nécessite un accompagnement

Denis Riché est un spécialiste de la micronutrition. Il est coresponsable, à Poitiers, du D.U. « Nutrition, micronutrition, exercice et santé ». Il est l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages dont Micronutrition, santé et performance,
L’alimentation du sportif en 80 questions, Ne nourrissez plus vos douleurs, micronutrition et fibromyalgie. Denis Riché consulte en cabinet et accompagne ses patients dans l’optimisation de leur santé et de leurs performances. Nous avons discuté avec lui de la reprise d’une activité physique et des modalités dont elle devrait être entourée.

Abonnement

Directeur de la publication : André Dunand
Rédactrice en chef : Brigitte Karleskind
Périodicité : 8 numéros par an + 2 hors-série
Abonnement annuel :
   - version papier : 36 € ou CHF 39
   - version électronique : 32 € ou CHF 35
=> S'abonner à Nature Sciences Santé

Nous avons 1189 invités et aucun membre en ligne

Les Revues

Congrès & conférences

Recevez notre newsletter

Aller au haut