Menu

Une sélection des livres de la bibliothèque...

 

 Duchemin1

Guy Duchemin - Les trésors de l’œil pour l’ostéopathe et autre thérapeute du corps - Édition gymnoculaire 2018

154 pages
Format : 14 x 22.5
ISBN : 2-9801615-2-7

Prix 

bouton jaune Version numérique en téléchargement : 15,95 $
bouton jaune Version papier en livraison : 22,95
bouton jaune Se procurer le livre : https://gymnoculaire.ca

Descriptif

Nous pouvons nous servir des yeux comme porte d’entrée pour accéder à une vue d’ensemble de la personne.
L’objectif de ce livre est de vous faire connaître les liens qui unissent les yeux et le corps. Liens qui font que, d’une part, les yeux donnent une forme au corps, mais aussi le lien inverse qui permet de constater que la physiologie corporelle peut se cristalliser dans les yeux et en modifier le fonctionnement.
On peut ainsi en arriver à obtenir une image précise du fonctionnement de la personne qui consulte en prenant la mesure de son fonctionnement oculaire et visuel.

Biographie

GuY S. Duchemin a pratiqué l’optométrie de 1961 à 2009. Fort de ses connaissances des relations entre les yeux et l’ensemble corporel, c’est une approche globale de la vue qu’il a préconisé tant dans l’évaluation des problèmes de la vue que dans le traitement thérapeutique. Il a été chargé de cours à l’Université du Québec (Éducation), professeur invité aux écoles d’optométrie de Paris et Bruxelles et à l’Université de Montréal (Réseau).
Depuis sa retraite, il anime des ateliers de gymnastique oculaire intégrale. il enseigne aussi à l’Académie d’ostéopathie de Montréal comme chargé du cours Dérangements oculaires et dérangements musculaires.

Introduction

Entre la déclaration d’Andrew Still qui affirme que les effets se manifestent souvent loin de leur source et celle des ostéopathes Busquet et Gabarel qui soutiennent que l’œil structure le corps, il y a une affinité que résume bien l’axiome : les yeux sont un miroir.

Mais le miroir de quoi au juste? La psychologie y voit le miroir de l’âme, l’iridologie y décèle les dysfonctionnements organiques, le bioénergéticien constate que lesyeux sont le meilleur indicateur de la vitalité, l’orthopraticien note que l’oculomotricité est un témoin (marqueur) privilégié des anomalies du système postural. Il y a aussi ceux qui affirment que l’oeil est le « phare des fascias ». Nous pouvons ainsi nous servir des yeux comme porte d’entrée pour accéder à une vue d’ensemble de la personne qui consulte. Vue d’ensemble qui donne une plus grande compréhension. Un dérangement bien localisé étant un centre (de malaises, de douleur ou d'autres symptômes), la vue d’ensemble permet d’en regarder la périphérie.

Cette périphérie c’est l'immense réseau qui unit les yeux et la tonicité musculaire globale, les yeux et la motricité corporelle, les yeux et le système hormonal, les yeux et les émotions, les yeux et le mental. C'est-à-dire les systèmes oculaires et la globalité du corps.

L’objectif de ce livre est de vous faire connaître les liens qui unissent les yeux et le corps. Liens qui font que, d’une part, les yeux donnent une forme au corps, mais aussi le lien inverse qui permet d’affirmer que la physiologie corporelle peut se cristalliser dans les yeux et en modifier le fonctionnement.

Bien que tous les tests permettant de déterminer la nature des dérangements oculaires et leurs implications cliniques ne soient pas présentés ici, certaines indications vous aideront à saisir comment on peut en arriver à obtenir une image précise du fonctionnement de la personne qui consulte pour un dérangement musculaire en prenant la mesure du fonctionnement oculaire et visuel.

« L’ effet papillon »

« L’effet papillon » (nom donné par W. Lorenz à un enchaînement d’événements dont la suite produit un effet très différent de celui auquel on pourrait s’attendre) c’est l’engrenage souvent très délicat par lequel un facteur, même microscopique, atomique, peut entraîner une réaction en chaîne et produire des conséquences macroscopiques imprévisibles dans un lieu même très éloigné. L’exemple donné par Lorenz est celui du battement d’ailes d’un papillon au Brésil qui peut produire une tornade au Texas. Un autre exemple pourrait être : « Une pensée peut créer un raz-de-marée à travers tout le corps » comme l’affirme le docteur en psychologie K. Pelletier. Il faut également retenir que la médecine chinoise enseigne depuis fort longtemps qu'un dérangement dans le système rein-vessie peut
finir par perturber le fonctionnement du système poumongros intestin.

Le corps est un tout; tous les muscles sont interconnectés. Mais le corps n’est pas que chair, nerfs et os, il ressent, il agit et il pense. Rien ne se passe en lui sans que cela n’affecte, plus ou moins intensément, chaque composante de l’ensemble corporel. « L’ effet papillon » corporel passe par ce fascinant réseau de connexions.

« Sous les apparences, il y a des profondeurs », écrit Serge Bouchard, anthropologue. Et l’œil en a de la profondeur. Les conséquences de ses comportements se font sentir jusque dans le bout des pieds, dans les viscères et dans les structures corticales des plus complexes. C’est cette profondeur que nous allons explorer dans ce livre.

Table des Matières

La préface
L’introduction
Pour voir je suis trois
Les trésors :
   de l’œil moteur
   de l’œil focalisateur
   de l’œil transformateur
Quelques clés
La conclusion
Les remerciements
La bibliographie
Les auteurs cités, qui sont-ils ?

Nous avons 2438 invités et un membre en ligne

Les Revues

Congrès & conférences

copyright sceau1

site logo petit1© 2000-2018 - Jean-Louis Boutin
Informations légales
Le site de l'Ostéopathie est déclaré à la CNIL sous le N° 723319

Aller au haut